e2
logo Saison 2017-2018

 

 

 





 


 



NEWSLETTER


         
 
dRacines des songes
dde Michel Sauret
 
 
 
 
   

CRÉATION en 2010

 

Duo des Puys :

flûte traversière : Yoann Couix

accordéon : Pierre Cussac

 

Lecture : Marie-Françoise Savary et Jean-Yves Lenoir

 

Le Valet de Cœur rend hommage à Michel Sauret, poète, peintre, homme de la campagne auvergnate. Dans sa poésie héritière de Saint-John Perse et René Char, Michel Sauret met au-dessus de tout l’Amour et affirme un sens très délicat pour la nature. Son recueil RACINES DES SONGES sera lu au public pour la première fois.

 

“Sous les grands tournesols, Il y a deux amoureux L’un rouge et l’autre bleu Leur pied touche à peine le sol Sous les brunes graines les pétales de flamme Il y a un homme et une femme.” Michel Sauret

 
 
 

Michel Sauret (1930-1987)

très jeune, écrit, dessine et peint. A 20 ans, refusant la carrière commerciale qu’envisage son père, il rompt avec sa famille et poursuit ses études de philosophie. Pour subvenir à ses besoins, il demande un poste de surveillant à Paris, mais c’est un poste d’instituteur dans le bled algérien qu’on lui propose. Il l’accepte sans hésiter et s’y rend aussitôt, accompagné de son épouse. Son séjour de cinq ans en petite Kabylie le marquera profondément. De retour en France, il s’installe à la campagne, en Auvergne, où il exerce le professorat de lettres, et continue assidûment son travail poétique.
RACINES DES SONGES, ou RECITATIONS POUR LA VEILLEE, fut publié en 1977 avec des dessins de Colette Gachon. Ces poèmes furent inspirés par des tableaux des peintres naïfs yougoslaves très en vogue dans les années 70. D’une verve anti-académique, les poèmes offrent une évasion vers la fraîcheur et la simplicité, un art d’illustration et de bonheur.

 


 
 
 
 

 

 

 

Duo des Puys est né à Aubière en 2002 autour d’Elodie Soulard à l’accordéon et Yoann Couix à la flûte à l’occasion d’un concert hommage aux grands parents de ce dernier pour leur quatre-vingtième anniversaire. Le duo exerça son talent à l’occasion de quelques concerts sur Clermont-Ferrand et la région notamment à Cusset pour un concours des Jeunesses Musicales de France (Prix de l’originalité). Trop jeunes certainement mais par amour de la musique, ils partirent pour Paris et se retrouver, chacun dans leur instrument, au sein du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Hélas, poursuivre l’existence du Duo des Puys supposait des disponibilités impossibles. Elodie effectuant beaucoup de séjours vers la lointaine Russie. Mais les dieux de la musique veillaient et la rencontre entre Yoann et Pierre Cussac, auvergnat natif d’Aurillac et accordéoniste remet aujourd’hui ce duo sur la scène. Un plaisir à savourer sans chauvinisme.

 

Auvergnat amateur de fromage et de randonnée sur le Massif du Sancy, Yoann Couix obtient ses premiers prix de flûte traversière et de formation musicale à Clermont-Ferrand. Il quitte sa région à 15 ans pour poursuivre au Conservatoire National Régional de Paris rue de Madrid. Il obtient un premier prix de flûte traversière dans la classe de Claude Lefebvre, de formation musicale dans la classe de Marguerite Labrousse et d’analyse dans la classe d’Alain Louvier. Très curieux, il suit les classes d‘écriture, d’histoire de la musique, de musique de chambre et d’orchestre. Avec plusieurs prix dans différents départements dont un premier prix de formation supérieure d’analyse dans la classe d’Alain Louvier, il termine ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de flûte de Pierre-Yves Artaud et Florence Souchard-Delépine et dans la classe de musique de chambre avec David Walter et Michel Moraguès. Yoann Couix exerce essentiellement son talent au sein de l’orchestre Prométhée sous la direction de Pierre Michel Durand et porte beaucoup d’attention à deux musiciennes au sein de l’ensemble de musique de chambre Trio Spiritus.

 

Depuis l’âge de 6 ans, Pierre Cussac pratique l’accordéon. Il débute au pays, à l’Ecole Municipale de Musique d’Aurillac avec Patrice Soulie. Parallèlement, il a la chance de suivre les conseils avisés de Bruno Téruel, de travailler avec Bruno Maurice, Christiane Bonnay, Jean-Marc Marroni et de suivre les master-class de Mika Vayrynen ou Yuri Shishkin.
Après validation de Diplôme d’Études Musicales en accordéon, formation musicale, analyse et musique de chambre à Aurillac, il obtient un prix de perfectionnement en accordéon avec félicitations du jury dans la classe de Philippe Bourlois au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Etienne. Armé d’un Bac Scientifique agrémenté de la mention Très Bien, il entre en 2007, à l’âge de 17 ans, au Conservatoire Supérieur de Musique et Danse de Paris dans la classe de Max Bonnay. Il suit parallèlement un cursus de musicologie à la Sorbonne. Lauréat à 15 ans du Prix du Président de la République (UNAF) à Paris, il obtient en juillet 2008 le troisième prix en éducation musicale du concours général des lycées. Pratiquant également le bandonéon, Pierre reste au contact de nombreuses musiques allant du tango aux musiques improvisées et expérimentales.
Dernièrement, il a créé pour accordéon et dispositif électronique, dans le cadre de l’IRCAM, la pièce Récession suite à une collaboration avec le compositeur Christopher Trapani.

 
 
 
 

 

 
 
 

           LE VALET DE CŒUR
           Compagnie et école de théâtre

Réalisation site : Mylène Vantal